SOIRÉE DE LANCEMENT SCIENCE SHAKERS

Mars 2018

Ne boudons pas notre plaisir : avec plus de 70 inscrits au lancement de Science Shakers le 27 mars 2019, nous pouvons dire que nous étions attendus par la communautés des acteurs et actrices de la culture scientifique! Tassés dans la salle du Dernier bar avant la Fin du monde, nous avons pu reconnaître Pint of Science, le Collectif Conscience, le Festival Pariscience, quelques Youtubeurs scientifiques dont nous sommes fort fan… mais les stars de la soirée étaient nos deux invitées :  Mme Chevallier-Leguyarder, ancienne présidente de l’IHEST, et Mme Raoul-Duval, directrice adjointe du Musée des arts et métiers (CNAM), qui nous ont fait l’honneur d’accepter notre invitation à discuter avec nous de l’importance de la culture scientifique.

Mme Chevallier-Leguyarder, invitée d’honneur du lancement de Science Shakers

1e partie : L’Ice Breaker

Informel”, est un peu le mot d’ordre que nous avons choisi pour Science Shakers ; l’idée est de se retrouver pour partager notre passion de la culture scientifique, pas d’avoir l’impression d’être toujours au travail avec des collègues! C’est pourquoi nous avons décidé de commencer systématiquement nos soirées par un “Ice Breaker”, histoire de briser la glace, et de laisser aux retardataires le temps d’arriver…

Parce que l’échec est le meilleur des apprentissages, et que rien ne vaut un peu d’auto-dérision pour avoir l’air sympathique, nous demandons à nos participant.e.s de partager leurs pire “flop” de culture scientifique : un événement désert, une interview ratée, un contre-sens dans un article … Pour prendre la parole, les participants et participantes doivent se passer un véritable Shaker…

Ironie du sort, cette activité fait un petit flop! Nous constatons sans trop de surprise que parler de ses échecs devant des inconnus n’est pas une tâche aisée!

Le Shaker de la parole!

2e partie : L’atelier Shakers

 “L’atelier Shaker” c’est le moment où nous faisons travailler ensemble les participant.e.s, avec pour ambition assumée de leur voler des idées pour nos prochaines soirée, tel qu’annoncé dans le programme : “Ensemble, mettons au point LA recette pour faire de Science Shakers le rendez-vous sur mesure de tous.tes les acteurs·trices de la culture scientifique à Paris!”

En 10 mn, par groupe de deux ou trois, les participants ont discuté des thèmes de culture scientifique qui les intéressent, pour proposer un format de médiation, ainsi qu’un titre percutant et un public cible, avant de partager leurs résultats et de voter pour leur propositions préférées  : 

  • “Debunking” ou comment identifier et contrer la “fake” science (vaccins, réchauffement climatique, migrant-e-s…)
  • Sciences participatives/Recherche science-société : est-ce que ça marche?
  • Sourds, malvoyants, muets : quelle culture scientifique pour eux?
  • Illustrer la science (pour un blog, une affiche, un projet…) / A mort les powerpoint moches !
  • Voir ailleurs : La culture scientifique dans le monde
  • Escape game : un voyage d’énigme à travers l’histoire de la culture scientifique où il faut détourner les pièges de la vulgarisation
  • Soirée game : “le jeu des comères” : comme une information se transfère et se détériore au fil des intermédiaires 
  • Science Soap Box Day : Comme les prédicateurs à Londres, les PhD vulgariseraient  leur recherche dans la rue!

Laissez parler les petits papiers (et vos idées)!

3e partie : Session Mixologie

Deux grandes figures de la culture scientifique sont venues partager avec nous le récit de leurs carrières, leurs projets et leurs expériences.

Marie-Françoise Chevallier le Guyader a été présidente de l’Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie, directrice de l’information scientifique et de la communication de l’INRA et à l’INSERM et responsable  la culture et l’information scientifique et technique au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Juliette Raoul-Duval est directrice adjointe du Musée des arts et métiers (CNAM) et directrice adjointe du réseau professionnel des cultures scientifique, technique et industrielle (AMCSTI).

Avec ces expertes de la communication et de la médiation scientifique, nous avons abordé de nombreuses questions :   l’évolution de la CCSTI en France, le problème de l’ “illettrisme scientifique”, l’urgence d’un rapprochement entre journalistes et scientifique ou encore comment créer du lien entre les professionnels de la culture scientifique.

Mais le sujet sur  lequel Mme Chevallier Leguyader et Mme Raoul Duval avaient à coeur d’insister était la désinformation des publics, et le rôle crucial de la médiation pour lutter contre les infox, et fake news en science. Message reçu : la 3e soirée Science Shakers portera donc sur le thème des Fake News et Fake Sciences! 🙂

Mme Raoul Duval, vice présidente de l’AMCSTI