D’où viennent les produits qui finissent dans notre assiette ? Une application à portée de tous !

Dans le cadre d’une résidence au sein de l’Institut des Systèmes Complexes de Paris Île-de-France (ISC-PIF, UPS3611, CNRS), Kaiyuan Lin, doctorant à l’université de Tokyo, coordonne, en collaboration avec Maziyar Panahi et David Chavalarias (CNRS, ISC-PIF), des travaux portant sur la conception d’un système de traçabilité pour des réseaux d’approvisionnement alimentaire basé sur les technologies mobiles. Ces recherches viennent de donner lieu à la publication d’un article dans la revue Nature Food : « Mobile-based traceability system for sustainable food supply networks ».

Suite aux différents crises sanitaires qui ont secoué le monde alimentaire ces dernières années, les consommateurs se soucient de plus en plus de l’origine des produits qu’ils achètent. Des systèmes officiels de certification des denrées alimentaires existent dans de nombreux pays, mais celles-ci font souvent l’objet de fraudes, et les coûts de mise en œuvre élevés ou la complexité de leur implémentation freinent leur adoption.

Dans un article paru dans Nature Food, des chercheurs de l’université de Tokyo et de l’Institut des Systèmes Complexes de Paris Île-de-France présentent un système de traçage bidirectionnel pour les produits alimentaires, applicable à bas coût sur terminaux mobiles (téléphones, tablettes) ; ce système s’appuie sur l’encodage QR code et une architecture peer-to-peer (P2P). L’objectif des chercheurs est de proposer une application mobile de traçabilité des produits alimentaires qui soit bon marché pour les petits exploitants agricoles, facile d’utilisation pour les consommateurs et qui se déploie facilement au sein de l’industrie agro-alimentaire.

Concrètement, à une étape de transformation donnée d’un produit, ce système stocke dans un QR code toutes les informations nécessaires à l’identification de ses composants, de leurs origines et de l’ensemble des intermédiaires par lesquels ils ont transité. Un nouveau QR code est généré à chaque nouvelle étape de transformation ou d’acheminement du produit. Via un simple smartphone, ces QR codes sont générés ou scannés par les différents protagonistes tout au long de la chaîne de transformation du produit, de la production des matières premières jusqu’à la distribution aux consommateurs.

L’application, entièrement conçue avec des logiciels libres, repose sur une architecture peer-to-peer, ce qui signifie que le stockage des données est réparti entre les appareils de l’ensemble des acteurs et que leurs modifications ne sont pas contrôlées par un serveur centralisé mais certifiées de manière distribuée et robuste.

La nature décentralisée et flexible du système ainsi que la facilité de son appropriation favorisent la participation de l’ensemble des acteurs de la production alimentaire, y compris les plus petits producteurs. Ceci permet d’appliquer cette approche à des réseaux de production alimentaire variés en intégrant l’ensemble des acteurs de l’agriculture durable.

Répondant à une exigence croissante de transparence des chaînes de distribution, ce système offre une traçabilité efficace des produits, accessible autant aux consommateurs qu’aux producteurs. Cette traçabilité accrue permettra aux citoyens de reprendre leurs droits relativement à l’information sur les produits qu’ils consomment et aux chercheurs de mieux appréhender la complexité des réseaux de production alimentaire.

Online seminar