@Gaîté Lyrique : Idéologies et Technologies #2 – Occupy Internet : propagande et manipulation en ligne

Loading Map....

Date/Time
Date(s) - 18/12/2018
7:00 pm - 9:00 pm

Location
Gaîté Lyrique

Categories No Categories


États-Unis, Angleterre, France, Brésil : quels sont les usages politiques des technologies numériques et les phénomènes de militarisation d’un Internet transformé en arme idéologique lors des dernières campagnes électorales à travers le monde ?

L’occupation des réseaux par des techniques de micro-ciblage et de profilage des internautes venues du marketing fragmente l’opinion et déstabilise les débats publics comme les systèmes de vote. On observe ainsi l’émergence de pensées réactionnaires sur des espaces a priori très démocratiques que sont les forums.

La sphère numérique semble pousser à la polarisation des idées en même temps qu’elle offre des outils redoutables pour diffuser des opinions politiques, du trolling, à l’astroturfing et à la propagation de fake news. Au point de se demander si la montée des extrêmes pourrait se lire comme un échec de la révolution numérique et de ses promesses.

Voir : Inscription et programme complet

Intervenants

  • David Chavalarias : directeur de recherche au CNRS et au Centre d’analyses de mathématiques sociales de l’EHESS et directeur de l’Institut des systèmes complexes de Paris Île-de-France, ses recherches se situent à la croisée des sciences cognitives et des approches systèmes complexes, qu’il mobilise pour étudier les dynamiques sociales. Il a mis au point le Politoscope, un “macroscope politique” à disposition des citoyens pour leur permettre de mieux appréhender les masses de données générées sur les réseaux sociaux et de mettre en évidence les caractéristiques de la diffusion d’information dans la sphère politique et citoyenne.
    Aller + loin :
    Fake news : l’arbre qui cache la forêt
    À l’ère numérique, nos démocraties doivent évoluer pour ne pas mourir
  • Disnovation.org : groupe de travail basé à Paris, initié par Nicolas Maigret et Maria Roszkowska. Au croisement entre art contemporain, recherche et hacking, ils développent des situations d’interférence, de débat et de spéculation visant à détourner l’idéologie de l’innovation afin de stimuler l’émergence de récits alternatifs. Ils présentent leur projet d’exposition “Computational propaganda about computanional propaganda” qui examine le rôle déterminant des Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) dans le passage à l’ère de la post-vérité et les stratégies d’influence en ligne.
  • Edwy Plenel : co-fondateur et président de Mediapart depuis sa création en 2008, il a été auparavant journaliste à Rouge (1976-1978), puis quelques mois au Matin de Paris et, surtout, au Monde pendant vingt-cinq ans (1980-2005).

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *