Vérités, politiques scientifiques et jeu social de la science

Map Unavailable

Date/Time
Date(s) - 27/05/2021
3:30 pm - 6:00 pm

Categories No Categories


Intervention au colloque “Vérités scientifiques et enjeux sociaux”  organisé par le Centre d’Alembert de l’Université Paris-Saclay.

Vérités, politiques scientifiques et jeu social de la science

“We don’t know, we can only conjecture.” Popper, 1934

Karl Popper a rompu avec une tradition épistémologique ancienne en introduisant une dissymétrie entre vérifiabilité et réfutation. Cette conception a d’importantes répercussions sur la manière d’envisager la croissance des connaissances scientifiques et
l’activité du chercheur. La vérité, qui avait pu être considérée comme un but pour la recherche scientifique, est placée hors d’atteinte. Sans indicateur évident pour marquer le terme de ses recherches, le chercheur doit alors faire, en fonction de ses motivations, un compromis entre le temps passé à tester ses théories et corroborer ses résultats, et celui passé à publier ses travaux et les disséminer.

Ce compromis exploration/exploitation est au cœur de l’activité des chercheurs. Il est à l’origine d’un jeu social duquel émerge des normes de collectives concernant les pratiques de vérification et publication.

Comment ce jeu social est-il influencé par les politiques scientifiques via leurs interventions sur les motivations des chercheurs ? Comment la dynamique et les normes sociales interfèrent-elles avec la qualité de la production scientifique ? Existe-t-il différents régimes de dynamique de la science ? Nous aborderons ces questions à travers la modélisation et un jeu sérieux de la science. Nous montrerons ensuite comment cette approche permet de poser la question de l’évaluation des politiques publiques de la science.