Cet événement Prix de Thèse Systèmes Complexes est organisé avec le soutien du DIM Problématiques transversales aux Systèmes Complexes.

Félicitations aux lauréats et lauréates du Prix de Thèse Systèmes Complexes 2018!

De gche. à dte : Eric Fleury (Jury, INRIA), Annick Lesne ( Jury, UPMC), Martin Weigt (Jury, UPMC), Olivier Dauchot (Jury, CNRS/ESPCI), Pierre Collet (Jury, RNSC) Valentin Lecheval (2e prix), Agnèse Curatolo (2e prix), Quentin Feltgen (1e prix), Olivier Dauchot, Directeur de recherche (EC2M – CNRS/ESPCI)

Lundi 18 juin 2018 , à l’Institut des Systèmes Complexes de Paris IdF, le jury du prix de thèses a récompensé trois jeunes doctorants.es pour pour la qualité de leurs travaux et leur pertinence par rapport aux problématiques de l’approche systèmes complexes. Si le premier prix à fait l’unanimité, le jury n’a pas jugé pertinent de départager les deux autres lauréats sélectionnés, qui remportent donc chacun le deuxième prix!

  • Le premier prix a été décerné à Quentin Feltgen (Laboratoire de Physique Statistique -ENS) pour sa thèse : “Statistical Physics of Language Change: The Grammaticalization Phenomenon”.
  • Le deuxième prix a été décerné à Agnèse Curatolo (Laboratoire Matière et Systèmes Complexes – CNRS/UPD) pour sa thèse “Collective behaviours in living systems: from bacteria to molecular motors”.
  • Le deuxième prix  Valentin Lecheval (Université Toulouse 3-Paul Sabatier) pour sa thèse : “Experimental analysis and modeling of the behavioural interactions underlying the coordination of collective motion and the propagation of information in fish schools”.

Nous remercions chaleureusement les membres du jury ainsi que les 10 candidats et candidates pour leur participation.

Le comité d’organisation du prix de thèse systèmes complexes,

Nicolas Bredeche (ISIR, UPMC), David Chavalarias (ISC-PIF, CNRS), Mathieu Latapy (LIP6, UPMC)

Les lauréats 2018

Premier Prix

QUENTIN FELTGEN
Laboratoire de Physique Statistique
Ecole Normale Supérieure

Statistical Physics of Language Change: The Grammaticalization Phenomenon

The main contribution of this thesis is to provide the first large-scale empirical study of grammaticalization, as well as a stochastic model to understand it on sounder theoretical foundations. One of the biggest issue of grammaticalization is the difficulty of identifying formally a criterion to recognize functional purposes. I therefore studied conventional instances of grammaticalization alongside conventional instances of other semantic changes, and problematic in-between cases as well. The first empirical study presented in the thesis focuses on the S-curve: the claim that the emergence of a novelty, in language, follows a frequency ascending in time according to a sigmoid function.This claim was never solidly grounded before (a recent review only listed about 40 cases),and I tested it on over 400 different cases of semantic change,mainly in French, but also in English.

Deuxième Prix

AGNESE CURATOLO
Laboratoire Matière et Systèmes Complexes
CNRS/Université Paris Diderot

Contraction active de réseaux de fibres biologiques

My work aims at elucidating how the emerging complexity of biological systems can be connected to their microscopic structures, with a particular emphasis on complex bacterial ecosystems. This multiscale, interdisciplinary problem is a perfect illustration of the com- plex system roadmap: it aims at going from molecules to organisms, using the tools of non-equilibrium statistical physics developed to describe complex matters, to account for the ecosystemic complexity of bacterial systems.

Deuxième Prix

VALENTIN LECHEVAL

 Centre de Recherches sur la Cognition Animale
Université Toulouse 3 Paul Sabatier

Experimental analysis and modeling of the behavioural interactions underlying the coordination of collective motion and the propagation of information in fish schools

Les déplacements collectifs sont omniprésents chez les poissons et peuvent comprendre des groupes de plusieurs milliers ou millions d’individus. Cependant, les interactions locales et les règles comportementales individuelles à l’origine de ces comportements collectifs posent encore question. Dans cette thèse, nous étudions les mécanismes sous-jacents à la coordination du déplacement et à la propagation de l’information dans les bancs d’un petit poisson grégaire, le nez rouge (Hemigrammus rhodostomus). L’approche de cette thèse repose sur une étroite combinaison entre les méthodes expérimentales et de modélisation dans l’objectif de découvrir les liens entre les comportements individuels et les structures observées à l’échelle collective.