SCIENCE EN POCHE

Science en Poche est un projet financé par le Programme Emergence(s) de la Ville de Paris dont l’ambition est de développer des applications et plateformes numériques qui impliquent le public dans des projets de recherche scientifique, citoyen et politique.

Climate Tweetoscope

Le Climate Tweetoscope permet à chacun d’explorer de manière interactive les interprétations collectives liées au changement climatique en comparant les thématiques abordées sur Twitter et dans les publications scientifiques. L’utilisateur contribue à l’élaboration de la visualisation interactive en identifiant les sujets les plus pertinents et en ajoutant de nouveaux mots clés.

Nobel Game

Le Nobel Game est un projet dont l’objectif est de mieux comprendre les facteurs à l’œuvre dans le processus de découverte scientifique collective. Basé sur la participation du plus grand nombre, ce jeu invite les joueurs à se prêter à l’exercice du “peer review”, étape indispensable de la publication de papiers scientifiques qui consiste pour les chercheurs à approuver ou réfuter les papiers d’autres pairs. Il explore ainsi un système basé sur les principes de conjectures et de réfutation tels qu’énoncés par Karl Popper.


Municipales

Ne vous abstenez pas de savoir

Dans la perspective du deuxième tour des élections municipales de 2014, ce projet propose un site interactif permettant de mieux interpréter les résultats de l’abstention ville par ville. A travers une présentation vulgarisée des travaux de chercheurs du Laboratoire de Physique Théorique et Modélisation qui ont découvert une loi mathématique sous-jacente à un grand nombre de résultats d’élections locales dans plusieurs pays, il est proposé une mesure de civisme des villes. Le site propose par ailleurs de participer à une expérience d’intelligence collective à grande échelle : l’agrégation des anticipations de chacun peut-elle permettre de prévoir les résultats mieux que les sondages ?

Team

Coordinateur scientifique : David Chavalarias (CNRS, ISC-PIF)

Responsable infrastructure et technologies multi-utilisateurs & temps réel : Maziyar Panahi (CNRS, ISC-PIF)

Membres du projet :

  • Vincent Adam
  • Mélanie Dulong de Rosnay
  • Jean-Baptiste Leenart
  • Sebastien Lerique
  • Camille Roth
Contexte

Les plateformes mobiles ont aujourd’hui un taux de pénétration de l’ordre de 50% et une croissance galopante, embarquant tout un ensemble de capteurs et de moyens de calcul. La généralisation de ces technologie est susceptible d’avoir un fort impact tant sur la recherche que sur les sphères politique et citoyenne, comme en atteste la multitude d’initiatives apparues récemment.

Il est ainsi possible de faire des sondages à grande échelle en un temps très bref, de lancer des expériences longitudinales et in vivo intégrant un très grand nombre d’utilisateurs, de “crowd-sourcer” la détection de problèmes dans une ville (comme “CitizensConnect” à Boston), ou même de faire des mesures distribuées permettant de calculer la position de l’épicentre d’un séisme avant les organismes spécialisés.

Les nouvelles applications “collaboratives” vont jusqu’à créer une réelle boucle local-global à fort potentiel dans la sphère citoyenne, en renvoyant aux utilisateurs une information agrégée à partir de l’ensemble de leurs actions locales se déroulant en temps réel ou quasi-temps réel.

Toutes ces initiatives sont généralement freinées par la barrière technique du développement des outils et de l’infrastructure nécessaires (utilisation des capteurs, gestion des utilisateurs et anonymisation, communication réseau, stockage et filtrage des données…) et par la barrière légale de création du cadre juridique pour la gestion des données collectées.

Le projet “Science en Poche” propose de développer l’ensemble de ces couches communes pour ensuite les rendre librement accessibles et ainsi catalyser ce type d’innovations. Des projets-types seront par ailleurs développés pour chacune des sphères concernées : scientifique, citoyenne, et politique.